Une église américaine tente de ressusciter une enfant par la prière

Des parents évangéliques dont la fille de deux ans vient de mourir ont lancé un mouvement de prière pour la faire revivre. Les pasteurs de cette «megachurch» controversée ont encouragé cet appel au miracle.

Depuis le 14 décembre, les fidèles de la méga-église évangélique de Bethel en Californie prient pour la résurrection d’une fille de deux ans décédée ce jour-là. Après que ses parents ont lancé un appel sur Instagram demandant des prières pour faire revenir leur fille Olive d’entre les morts, le pasteur et les fidèles de la Bethel Church, une église qui a plus de neuf mille fidèles et un label de musique chrétienne, ont commencé à prier. Mardi, l’église a organisé une messe (postée sur Instagram) pendant laquelle la foule sautait et chantait à la gloire de Jésus. Certains récitaient des prières comme: «Sors de cette tombe, au nom de Jésus!»

Les soutiens de la famille ont diffusé leurs messages sur les réseaux sociaux via les hashtags #wakeupolive (réveiller Olive) et #victoriousawakening (réveil victorieux). Le pasteur de l’église, Ben Johnson, a posté une vidéo pour répondre aux critiques et expliquer que même s’il ne savait pas si les prières seraient efficaces, «il y a un précédent dans la Bible: Jésus a ressuscité des morts.»

Comme le note Ruth Graham sur Slate.com, cette église fait partie d’une tradition évangélique charismatique selon laquelle «le Saint Esprit continue à agir physiquement dans le monde, y compris à travers des guérisons miraculeuses». La Bethel Church a une école qui forme ses élèves à la «guérison par la foi» et aux prophéties.

Soutiens trumpiens

Le couple de pasteurs de cette megachurch, Bill et Beni Johnson, soutiennent ouvertement le président Donald Trump et un des leaders de Bethel Music, le label de l’église, fait actuellement campagne pour être représentant républicain d’un district de Californie au Congrès.

De nombreux chrétiens évangéliques ont vivement critiqué cet appel à la résurrection, qui est très inhabituel pour une église américaine. Un auteur qui a étudié les dérives de certaines églises évangéliques a écrit sur Twitter que ce genre de prières pour ressusciter les morts était caractéristique des sectes. Une autre spécialiste de la religion aux États-Unis a aussi critiqué ces pratiques: «J’ai observé des gens être détruits psychologiquement pendant des années parce qu’un miracle qu’ils attendaient ne se réalisaient pas. Attendre une résurrection est particulièrement malsain».

Slate