Le gouvernement rwandais a annoncé mercredi la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 18 % sur les serviettes hygiéniques, afin de les rendre plus accessibles aux jeunes filles, souvent forcées à s’absenter de l‘école durant leurs menstruations.